Pivoter son marketing en temps de crise

Article rédigé par Charles Davignon

  • spotify
  • itunes
  • google

Ok. 

On est en période de crise. 

D’un côté, on a notre amie COVID qui crée une énorme pression d’un point de vue de la santé, ce qui passe – bien évidemment – par dessus tout en terme de priorité.

By the way, on te rappelle que c’est très important de suivre les consignes en vigueur pour la santé de tous.

De l’autre côté, ça peut faire mal en tant qu’entrepreneur. 

Beaucoup sont forcés de fermer leurs portes, renvoyer du personnel temporairement et voient leur clientèle chuter aussi vite que la bourse.

C’est ce qui arrive aussi pour une partie de nos clients. Des salons sont annulés, les clients potentiels achètent moins, etc.

On a mis en place un système de pivot pour nos clients affectés.

et on voulait le partager avec le plus de monde possible.

Évidemment, certaines entreprises sont complètement forcées de fermer leurs portes, et n’ont aucun moyen d’offrir leur service. À ce moment là, mieux vaut voir avec des experts en comptabilité et optimisation d’entreprise pour bien surmonter les semaines qui s’en viennent.

Mais si tu peux encore offrir tes produits et services, que ce soit avec une boutique en ligne, par vidéo, ou autre, voici nos étapes pour…

Pivoter ton marketing en temps de crise

1. Comment la crise affecte ton client cible

La première étape, comme dans n’importe quelle stratégie, c’est de bien comprendre ton client cible (avatar, persona, client idéal, whatever).

De base (hors-crise), ton entreprise devrait déjà bien connaître ton client. Comment il vit, ce qu’il craint, ce qu’il aime, et comment ton produit/service vient aider concrètement sa vie.

En ce moment, c’est encore plus important de le comprendre. Parce que sa vie vient de changer.

Peu importe ta clientèle, sa vie vient de changer. Et tu dois changer aussi.

Comme tu connais ton client, tu es en mesure de saisir comment le virus et la crise affectent sa vie.

  • – Ses priorités
  • – Ses peurs
  • – Ses aspirations
  • – Ses besoins
  • – Ses ressources, temps et argent

Grosso modo:

  • – Tout le monde est plus à la maison (devant les médias, Facebook, Netflix)
  • – Les parents sont « dans le jus » avec leurs enfants
  • – Les gens revoient leurs priorités, face à l’incertitude financière, les valeurs familiales et sociales.

Au final, ton client va voir sa vie impactée. Et mieux tu le comprends, mieux tu pourras:

2. Adapter ton offre à la situation du client

Tu l’auras compris, c’est important de bien comprendre son client, mais c’est encore plus primordial de faire quelque chose avec cette information.

Ton offre (produit ou service) et ta façon de la présenter doit s’adapter à ton client.

Je t’invite donc à te poser ces questions:

  • – Est-ce que mon offre vient solutionner un problème actuel de mon client?
  • – Est-ce que mon offre rentre dans les priorités de mon client?
  • – Est-ce que mon modèle de prix est le bon?

Si tu réponds « non » à certaines questions, ça ne veut pas nécessairement dire que ton offre doit être mis en stand-by jusqu’à ce que les problèmes soient réglés.

Ça veut juste dire que dans sa forme actuelle, ça ne convient pas.

C’est le temps de faire évoluer ton offre (comme un Pokemon).

Pour certaines entreprise, cette évolution va permettre de passer au travers la crise en répondant à un besoin réel temporaire, puis revenir à la normale.

Pour d’autres, cette nécessité d’évoluer pourrait créer des nouvelles opportunités à long terme. Une nouvelle façon de travailler plus efficacement? Une meilleur compréhension du client? Tout ça ensemble donne une nouvelle vision de ton entreprise.

3. Faire comprendre à tes clients que tu évolues

Parce que c’est bien beau détenir une solution qui a de la valeur, mais il faut que les gens le sachent.

C’est donc super important de faire comprendre à tes clients et à ta communauté comment et pourquoi ton entreprise évolue.

Prends bien le temps de faire comprendre à ta clientèle que ton équipe et toi vous comprenez ce qu’ils vivent en ce moment, et comment ton évolution te permet de mieux les servir pendant cette période.

Si tes clients saisissent bien dans quelle mesure ton offre peut les aider dans ce qu’ils vivent maintenant (et si c’est réellement le cas – on évite la bullsh!t svp), tes affaires pourront continuer pendant les prochaines semaines, et potentiellement les prochains mois.

4. Impacter la société au delà de tes clients immédiats

Tu peux trouver ça cheezy, mais dans une situation de crise, on se serre les coudes entre humains.

Et une entreprise c’est rempli d’humains.

Il y a énormément de choses qu’une entreprise peut faire pour la communauté pendant les crises. Des actions qui peuvent ou non avoir un coût pour toi.

Ça veut dire que peu importe ton entreprise et la situation dans laquelle tu es en ce moment, il y a probablement des démarches que tu peux entreprendre.

Par exemple, si tu as une expertise qui peut aider, que ce soit médial, alimentaire, psychologique, moral, c’est le temps de la communiquer et d’avoir un impact!

N’hésite surtout pas à la communiquer gratuitement. C’est ça, « se serrer les coudes ».

Si jamais tu cherches un retour sur investissement de tes efforts, dis-toi que ces actions vont t’amener beaucoup de visibilité pour le long-terme. Les gens s’en souviennent, lorsqu’on les aide. C’est une énorme opportunité pour ton entreprise de se démarquer et afficher ta culture et tes valeurs.

Bien gérer ses priorités

Beaucoup d’entrepreneurs – comme beaucoup de personnes – vivent en ce moment des journées et des semaines très intenses, très stressantes. Ça peut être difficile de voir comment on pourrait prendre le temps de repositionner son offre, d’évoluer son marketing et de faire un impact dans le monde.

Mais ça revient à connaître ses priorités.

Une business, comme un être vivant, ne peut pas avancer sans s’adapter à son environnement.

Et en ce moment, l’environnement change. Peut-être pour quelques semaines, peut-être pour quelques mois, mais il change.

C’est le temps d’innover 😊

auteur

Article rédigé par Charles Davignon

Découvre son blog

retour