Pourquoi le copywriting défie la langue française

par | Jan 19, 2021 | Copywriting, Entonnoir & Conversion

✍️ Sujet. Verbe. Complément.

✍️ Introduction. Développement. Conclusion. 

C’est ce qu’on nous apprend à l’école toute notre vie. Au primaire. Au secondaire. Au CÉGEP et à l’université. 

Plus on avance dans le parcours scolaire, plus on apprend à enrichir nos phrases, à les rendre longues et pleines. 

Alors pourquoi c’est totalement le contraire quand on écrit un texte en copywriting? 

Parce que la persuasion, ça se passe avec la familiarité. 

Ce serait impossible de persuader un parent d’acheter un jouet de bois fait au Québec en décrivant les bienfaits de l’article comme dans une dissertation universitaire. 

Tu veux capter l’attention du client, jouer sur les émotions pour lui faire vivre quelque chose. On peut faire vivre la joie, la tristesse, la colère, la surprise et même la nostalgie (qui est une émotion très puissante). 

Les mots à 1000 points au Scrabble ne te donneront pas plus de points dans tes textes, au contraire. Tu risques de perdre un bon nombre de lecteurs qui ne comprendront pas… Et qui ne se sentiront pas interpellés. 

Plus on parle le même langage, plus la personne sera encline à faire l’action demandée (acheter, s’inscrire, participer, etc…) 

Tu peux t’amuser avec un vocabulaire qui t’appartient, en utilisant des expressions ou des mots que tu dis souvent lorsque tu t’exprimes verbalement. 

Ou même inventer des mots pour rassembler ta communauté. Ils vont être capable de te reconnaître en voyant ces termes qui reflètent ton entreprise! 

👉 Je pense à Karine Champagne qui utilise beaucoup des analogies sexuelles dans ses textes. Et à Valérie de Minimo qui appelle toujours les enfants des Minis. 

Il y a 3 règles très claires en copywriting : 

  1. Être clair. 
  2. Être persuasif. 
  3. Et être concis. 

Passer le message en utilisant le moins de mots possible. 

En étant aussi clair que de l’eau de roche. 

Et concis. Pas besoin de passer par 4 chemins. 

Comment tu peux y arriver concrètement? 

Faire des phrases uniques et non des paragraphes (ou très peu) pour éviter de faire des monologues et des longues histoires sans fin. Le saut de ligne a un grand pouvoir de persuasion, il faut s’en servir! Ça permet au lecteur d’assimiler rapidement l’information qu’il vient de lire et ce, tout en donnant du rythme à ton texte. 

Intégrer différents éléments de mise en page, comme les MAJUSCULES, la grosseur du texte, l’italique, le gras.  

Poser beaucoup de questions ouvertes : Tu veux de l’engagement sur tes réseaux sociaux. Tu veux des réponses à tes courriels. Tu veux que tes clients répondent aux questions sur ta page de vente. 

Finir des phrases régulièrement avec des points de suspension… jouer avec la ponctuation sous toutes ses formes. 

Tu peux commencer ta phrase par une conjonction : 

  • Et faire cesser les pleurs? 
  • Ni toi, ni moi ne pouvons agir.  
  • Mais, pas en continuant sur ce chemin. 
  • Que ce soit aujourd’hui. Ou demain. 

Ou en faire une sans verbe : 

  • Plus que du bacon.
  • Quelques heures seulement. 
  • Avec l’ourson thérapeutique.
  • Soulagement rapide et efficace.

Mais aussi : 

  • Écrire les chiffres en numéro (1 espace commun pour…) 
  • Écrire des phrases telles que : 100% naturel 🧸 100% fait au Québec 🧸 100% efficace.
  • Utiliser des emojis (en petite dose) pour garder l’œil attentif. 

Et la dernière chose, qui n’est certainement pas la moins importante :

Ne sois pas beige! 

Mets ta couleur dans tes textes. Fais briller ta personnalité et donne une voix à ton entreprise. Parce qu’au final, tu ne veux pas juste persuader ton client d’acheter. 

Tu veux aussi créer une relation avec lui.